Airbnb signe avec le CIO

L’accord passé entre les deux partenaires porte sur cinq éditions des Jeux pour une durée totale de neuf ans.
Joe Gebbia, co-fondateur d'Airbnb et Thomas Bach, Président du CIO © CIO/Greg Martin

Le Comité International Olympique (CIO) et Airbnb ont annoncé aujourd’hui un accord important pour soutenir le Mouvement olympique jusqu’en 2028. Ce partenariat, qui couvrira cinq éditions des Jeux sur neuf ans, a pour but de créer une nouvelle norme en matière d’hébergement, une norme qui sera gagnante pour les villes hôtes, pour les spectateurs et les fans, mais aussi pour les athlètes.

Dans un communiqué adressé à la presse, le CIO indique que les objectifs des deux partenaires se rejoignent en termes de durabilité. «Ces efforts conjoints seront également conformes aux objectifs de développement durable de l’ONU, à savoir offrir des possibilités de voyage qui soient économiquement motivantes, socialement inclusives et environnementalement viables.»

L’accord comprend des dispositions relatives à l’hébergement qui permettront de réduire les coûts pour les organisateurs des Jeux Olympiques et les autres parties prenantes, de réduire au minimum les besoins en matière de construction de nouveaux logements pour la période des Jeux, et de générer un revenu direct pour les résidents et hôtes locaux. En coopérant avec le Comité International Paralympique (IPC), Airbnb fera également la promotion d’un hébergement qui favorise l’accessibilité des personnes en situation de handicap ou ayant d’autres besoins en matière d’accessibilité.

Le partenariat ajoutera des centaines de milliers de nouveaux hôtes Airbnb durant ces neuf années, donnant à la communauté la possibilité de gagner un revenu supplémentaire en proposant des hébergements et des expériences locales aux fans de passage, aux athlètes et autres membres du Mouvement olympique. La communauté Airbnb offrira aux visiteurs la possibilité de s’immerger de manière plus authentique dans les villes hôtes et d’être en contact avec la population locale. Pour les villes hôtes, la communauté Airbnb représente une manière plus respectueuse de l’environnement d’accueillir l’afflux de visiteurs.

Par ailleurs, des services d’expérience avec des olympiens seront proposés pour offrir à ces derniers des possibilités de revenus directs. Prévu pour début 2020, le lancement de cette nouvelle catégorie permettra de réaliser l’objectif d’Airbnb qui est de favoriser l’autonomisation économique grâce à des athlètes du monde entier qui proposeront des expériences, et ce au-delà du cadre temporel et géographique des Jeux. Ces expériences qui font la promotion du sport et de l’activité physique incluront par exemple la possibilité de s’entraîner avec un/e olympien/ne ou encore d’explorer une ville avec un/e athlète d’élite. Dans les prochains mois, Airbnb et le CIO apporteront, par le biais de la plateforme Athlete365 du CIO, un soutien et une formation aux athlètes qui souhaiteraient devenir des hôtes sur la plateforme «expériences» d’Airbnb.

Tout au long de ce partenariat, le CIO mettra à la disposition des athlètes concourant aux Jeux Olympiques et Paralympiques des logements Airbnb d’une valeur totale d’au moins $28 millions en vue de leurs déplacements pour les compétitions et les entraînements. Enfin Airbnb devrait aussi aider le CIO à continuer de relever les défis auxquels font face les réfugiés dans le monde entier. Cela s’illustre par exemple par la création de l’équipe olympique des réfugiés pour les Jeux de Rio 2016 et Tokyo 2020, ou encore l’établissement de l’Olympic Refuge Foundation en 2017.

Imprimer