American Airlines licencie toutes ses forces de vente

Après les USA, l’onde de choc touche aussi l’Europe et n’épargne pas la Suisse.

«I am no longer with American», telle est la réponse rapide par E-mail de Felix Werner, l’actuel Sales Manager d’American Airlines (AA) en Suisse. Le spécialiste de l’industrie aérienne a reçu sa lettre de licenciement avec un préavis de deux mois et doit quitter l’entreprise fin juin.

Felix Werner n’est pas le seul concerné, Jurga Meier, collaboratrice de longue date Inside Sales, est également touchée. Elle a trois mois de préavis parce qu’elle est en poste depuis plus de dix ans et est officiellement encore employée en home office jusqu’à fin juillet.

Les partenaires et les agences de voyages en Suisse ont été informés fin avril de cette action dramatique pour les collaborateurs concernés d’une restructuration mondiale. AA avait déjà mis en œuvre la même action aux USA, ce qui lui avait valu de sévères critiques de la part de la branche des voyages.

Tous les collaborateurs d’AA travaillant dans le domaine des ventes, du support à la vente et des services ont été licenciés. Et ce dans toute l’Europe, avec des délais de préavis différents selon les conventions syndicales. Cela concerne les collaborateurs du Royaume-Uni, d’Allemagne, d’Italie, de France et d’Espagne. Seuls dix postes restent occupés en Angleterre, ainsi que la centrale de réservation à Liverpool.

Cette mesure est de plus en plus courante chez les compagnies aériennes. Les fonctions de vente devraient un jour être entièrement remplacées par des NDC, dans l’intention de créer un magasin en libre-service. La vente doit être assurée par des plates-formes en ligne dynamiques, pilotées par les recettes bien sûr.

Un suivi personnel n’est prévu que pour les très grands comptes d’entreprise, ou Corporate Accounts. Comme c’est le cas depuis longtemps déjà au sein de Lufthansa Group (LHG), l’alliance Oneworld mise de plus en plus sur des services communs dans le domaine de la vente. Ce regroupement fait école auprès des grandes compagnies aériennes et des alliances de compagnies aériennes, reste à savoir s’il fonctionnera.

Depuis quelque temps déjà, le service clientèle est assuré en commun sous le nom de JBS (Joint Business Selling). Les collègues de British Airways/Iberia (IAG), bien connus en Suisse, sont impliqués. Selon toute vraisemblance, ils peuvent désormais assumer également l’ensemble du travail de vente d’AA.

American Airlines continue de desservir la Suisse tous les jours par un vol sans escale Zurich-Philadelphie en Boeing 787-8 Dreamliner. Ce vol part de Zurich à 11h45 et dure environ 8h45. Le B-787 est équipé de 20 sièges-lits en Business Class, 28 sièges Premium Eco, 48 places en Main Cabin Extra ainsi que 138 sièges en Main Cabin, soit un total de 234 places assises. (AH – adaptation: DS)