Avions neufs pour Egyptair

Cette année, Egyptair démarre le renouvellement de la moitié de sa flotte.

Cette année, le transporteur égyptien va commencer à prendre livraison des douze Airbus A220-300 (ex-CS300) qu’il avait commandé en novembre 2017. Il entamera ainsi le renouvellement de la moitié de sa flotte. Les livraisons devraient s’étaler jusqu’en mai 2020. Ces appareils sont appelés à remplacer les douze Embraer 170 actuellement opérés par sa filiale régionale Egyptair Express.

Le long-courrier ne sera pas en reste puisque le premier des six Boeing 787-9 Dreamliner pris en leasing chez AeCap devrait arriver au mois de mars à l’aéroport du Caire. Les cinq autres suivront d’ici au mois de juillet. En revanche, l’arrivée du premier A320neo sur les 15 commandés arrivera en janvier 2020. Le reste suivra dans l’année. L’autre moitié de la flotte sera renouvelée d’ici 2027. Outre les appareils déjà cités, Egyptair opère 3 A320, 2 A321, 6 A330-200, 4 A33s0-300, 29 737- 800, 2 777-200ER et 6 777-300ER. La division fret dispose de trois Airbus.

EGYPTAIR A EN OUTRE OPÉRÉ du 25 janvier au 9 février à titre expérimental des vols sur l’aéroport de Gizeh-Sphinx depuis Abou Simbel, Assouan, Hurghada, Louxor et Sharm el-Sheikh. L’objectif est de soulager la pression sur l’aéroport du Caire, comme l’a indiqué Younis al Masri, ministre de l’aviation égyptien. La construction d’un aéroport plus grand au sud-est de celui du Caire a démarré à Kattameya.

Enfin, depuis le mois d’octobre dernier, Egyptair a déplacé les opérations de départ de ses vols pour dix destinations: depuis le 28 octobre dernier, les vols pour Francfort, Munich, Berlin, Madrid, Barcelone, Tunis, Copenhague, Genève, Bruxelles et Amsterdam partent du Terminal 2 à l’aéroport international du Caire. Les vols à destination du Caire arrivent toujours au Terminal 3. L’objectif est de soulager le terminal déjà bien chargé.

CD