Beachcomber fixe l’objectif «zéro plastique» pour juillet 2021

Nouvel objectif après la Charte environnementale et ses 52 engagements lancés l’année passée.
Le Groupe a déjà renoncé aux pailles à usage unique dans ses restaurants et bars. Photo: Beachcomber

Pionnier de l’hôtellerie à Maurice et précurseur en matière de développement durable, Beachcomber Resorts & Hotels franchit une nouvelle étape importante dans son engagement environnemental. Le Groupe hôtelier mauricien se fixe l’objectif «zéro plastique» et projette d’éliminer tous les objets plastiques à usage unique de ses hôtels d’ici juillet 2021

«En 2019, Beachcomber a présenté sa charte environnementale et a pris 52 engagements par rapport à ses actions environnementales et sociales. Dans le cadre de ses initiatives, le Groupe se fixe aujourd’hui un nouvel objectif: atteindre le «zéro plastiqueé» à usage unique au plus tard en juillet 2021», déclare Gilbert Espitalier-Noël, CEO de Beachcomber Resorts & Hotels. «C’est un pari ambitieux sur lequel nous travaillerons évidemment en interne avec nos artisans. Mais nous aurons aussi et surtout besoin de la collaboration et de l’implication de nos fournisseurs, afin que cet objectif puisse être atteint», ajoute-t-il.

Plan d’action et agenda précis

Pour mener à bien cette initiative écologique, le Groupe a déployé un plan d’action majeur, avec des échéanciers précis. Le but étant d’identifier tous les objets plastiques à usage unique qui sont utilisés dans les hôtels, et d’établir une liste de produits alternatifs, fabriqués à partir des matières respectueuses de l’environnement. Progressivement, tous les articles plastiques qui ne peuvent être utilisés qu’une fois seront remplacés par des produits biodégradables, ou recyclables.

Avec cet objectif, Beachcomber renforce et consolide ses efforts contre cette forme de pollution. Depuis 2017, le Groupe a déjà mis en place plusieurs actions fortes en ce sens: interdiction des pailles et élimination progressive des bouteilles d’eau en plastique dans tous les établissements hôteliers. Elles ont été remplacées par des pailles en papier biodégradable et des bouteilles en verre. Les stirrers en plastique ont été supprimés de tous les hôtels Beachcomber. Ces initiatives ont permis au Groupe de réduire en son utilisation de bouteilles en plastique de 40 tonnes par an, d’éliminer 350’000 pailles et 525’500 stirrers en plastique. Il est à noter qu’aux hôtels Paradis et Dinarobin, la consommation de bouteilles en plastique a baissé de 192’810 depuis 2017.

Actions au niveau de l’hébergement

Le Groupe est allé encore plus loin dans son engagement. Au niveau de l’hébergement, les sacs en plastique pour les vêtements destinés au lavage ont été remplacés par des sacs en tissus confectionnés à partir de draps usagés. D’ici peu, les produits de toilettes en miniature (shampoing, gel douche…) seront également remplacés par des distributeurs rechargeables. Aussi, les contenants en plastique à usage unique seront également supprimés des restaurants.

Selon un rapport du WWF, publié l’an dernier, près de 100 millions de tonnes de plastique se transforment en polluant terrestre ou marin. A Maurice, les déchets plastiques comptent pour 14% des déchets municipaux, représentant un total de 76’000 tonnes de plastique. (TI)

Imprimer