Harmonisation du e-visa russe pour cette année

Le gouvernement confirme le lancement d’un nouveau e-visa pour la Russie encore au début de cette année 2021.
©Getty Images

Le gouvernement russe a confirmé qu’un nouveau visa électronique (e-visa) pour la Russie sera lancé au début de l’année 2021 et qu’il s’agira d’un document de voyage valable dans toute la Russie, permettant l’accès à des parties du pays qui étaient auparavant interdites avec un visa électronique.

Il aurait dû être mis en place à partir du 1er janvier 2021, mais cette date a été repoussée à plus tard dans l’année en raison des perturbations des voyages internationaux causées par la Covid-19. Toutefois, il est peu probable que l’attente soit encore longue, car la pandémie a déjà fait perdre à la Russie au moins 7 milliards de dollars de recettes touristiques depuis qu’elle a fermé ses frontières en raison des restrictions liées aux coronavirus.

L’évolution du e-visa russe

La Russie a rejoint assez tardivement la vague de pays qui ont adopté une plateforme de visa en ligne simplifiée, ne mettant en œuvre une demande de visa électronique qu’en 2017, et même alors seulement pour certaines régions du pays.

Le premier e-visa russe lancé a permis de voyager dans les régions d’Extrême-Orient du pays, suivi d’un e-visa pour l’enclave de Kaliningrad en juillet 2019 et d’un visa électronique pour Saint-Pétersbourg et Leningrad en octobre de la même année.

Même à l’époque, les visas électroniques n’étaient disponibles que pour un nombre restreint de nationalités, étaient valables 30 jours pour entrer en Russie et ne permettaient qu’un séjour total de 8 jours dans la zone sélectionnée: les voyages en dehors de la zone couverte par le visa régional n’étaient pas autorisés.

Les nouveautés en vue

Le nouveau e-visa harmonisé sera pour sa part disponible pour les ressortissants de 50 nationalités, dont la Suisse, permettra un séjour à entrée unique allant jusqu’à 16 jours et sera valable dans les 60 jours suivant son approbation. Les ressortissants des pays autorisés pourront obtenir un e-visa russe pour des courts séjours que ce soit pour des vacances, les affaires ou des motifs humanitaires.

Son obtention ne nécessitera que d’avoir un passeport valable au moins six mois au moment de la date de la demande et de remplir une demande en ligne. Une fois la demande approuvée, le visa électronique devrait être envoyé par e-mail en PDF sous quatre jours ouvrables. Le PDF devra alors être imprimé et présenté à l’arrivée en Russie.

En outre, le gouvernement russe demande au demandeur de télécharger certains documents à l’appui de sa demande, notamment des images numériques de la page biographique de son passeport et une photographie récente de type passeport, ainsi qu’une preuve d’assurance médicale couvrant le séjour en Russie au cas où des soins médicaux seraient nécessaires.

Avant de remplir le formulaire, le paiement de $40 à titre de frais de traitement est requis, que ce soit par carte de crédit ou carte de débit. Il est fortement recommandé de bien contrôler la demande avant l’envoi, la moindre erreur pouvant engendrer un retard de traitement, voire un refus de visa.

Points d’entrée autorisés

Si le visa permet de voyager dans toute la Russie, les points d’entrée dans le pays sont clairement délimités et fixés à 29. Pour tout autre point d’entrée, la demande classique de visa est obligatoire.

Entrée par les airs

Pulkovo, Belgorod, Volgograd (Gumrak), Ekaterinburg (Koltsovo), Kazan, Krasnodar (Pashkovsky), Krasnoyarsk (Yemelyanovo), Moscou (Vnukovo, Domodedovo ou Sheremetyevo), Nizhny Novgorod (Strigino), Novosibirsk (Tolmachevo), Rostov-on-Don (Platov), Samara (Kurumoch)

Entrée par la mer

Vladivostok, Zarubino et Saint-Pétersbourg

Entrée terrestre

Pogranichny, Khasan (par le train), Bagrationovsk, Gusev, Mamonovo (Grzechotki), Mamonovo (Gronowo), Morskoj, Sovetsk, Ivangorod (entrée pédestre aussi autorisée), Ubylinka.

(CD)