L’île de Komodo fermée en 2020

Le gouvernement Indonésien a annoncé sa décision d’écarter les touristes de l’île qui abrite les célèbres varans, aussi nommés «dragons de Komodo».
© Jorge Láscar/Flickr

Les personnes résidant sur cette île très prisée du tourisme seront déplacés, même si certains seraient opposés à cette décision, comme l’indique le portail «E Turbo News». L’île de Komodo abrite des varans, une espèce en danger aussi nommée «dragons de Komodo», qui ont la particularité de mesure jusqu’à trois mètres de long.

Les touristes pourront cependant toujours les observer sur Rinca et Padar, des îles voisines qui font partie du parc national de Komodo. Un porte-parole du secrétariat régional de la province East Nusa Tenggara a indiqué que l’île de Komodo sera repensée comme une zone de conservation mondiale. La fermeture sera effective dès le mois de janvier 2020 et la durée est estimée à un ou deux ans.

Le gouvernement régional récolte des fonds pour restaurer la flore et faune indigène, ainsi que construire des infrastructures qui aideront à la protection des écosystèmes marin et terrestre. Cela inclut les komodos, mais aussi les cerfs et buffles, source d’alimentation principale des varans.

Imprimer