Disney World dans la tourmente

Le complexe de loisirs le plus fréquenté du monde est sous la menace d’une offensive politique menée par les Républicains de Floride, qui souhaitent reprendre le contrôle d’une zone jusque-là administrée par Disney.
Disney World
Copyright: Magic Guides

The Walt Disney Company bénéficiait, jusqu’ici, de largesse pour l’exploitation de Walt Disney World Resort, qui réunit les parcs de loisirs les plus fréquentés du monde dans le marais floridien, indique L’Echo touristique. Or le torchon continue de brûler entre Disney, premier employeur de Floride, et les Républicains du Sunshine State. Ces derniers ont présenté un projet de loi visant à rebaptiser le district dans lequel est installé Disney World, et à garantir que son futur conseil d’administration soit choisi par le gouverneur républicain Ron De Santis.

Des mesures qui s’inscrivent dans le sillage du récent retrait du statut spécial qui fut octroyé à Disney à l’époque de la construction du site de loisirs Disney World dans les années 1960. Il lui offrait une large autonomie de gestion locale et l’exemptait de la plupart des réglementations de l’Etat.

Deux visions diamètralement opposées

Le gouverneur de Floride, qui pourrait se porter candidat à la Maison-Blanche, avait signé en avril 2022 une loi, censée entrer en vigueur en juin 2023, supprimant ce statut. Les relations entre le gouverneur et Disney se sont dégradées quand Bob Chapek, l’ex-CEO de Disney, s’est prononcé publiquement contre une loi promue par le gouverneur et interdisant d’enseigner en Floride des sujets en lien avec l’orientation sexuelle ou l’identité de genre à l’école primaire.

Derrière ce conflit se cachent donc des considérations politiques et morales, et non économiques. Connu pour son conservatisme, Ron De Santis est par ailleurs devenu le chantre de «l’anti-wokisme» en entreprise ces derniers mois, poursuit L’Echo touristique. A contrario, Disney, la plus grande société de divertissement et de loisirs au monde, mène une politique d’ouverture très large sur les thématiques liées à l’inclusivité, pour ne se fermer aucun marché. Les deux visions se heurtent donc sur le terrain politique.

Au grand dam de l’économie touristique de Floride, qui repose largement sur le tourisme. Disney World en est le moteur principal, puisque le complexe attire près de 60 millions de visiteurs (2019) chaque année. A titre de comparaison, Disneyland Paris accueille quelque 15 millions de visiteurs par années. (TI)