Genève Aéroport se mettra à l’énergie 100% renouvelable d’ici 2025

Le raccordement à GeniLac permettra de réduire les émissions de CO2 de 5’300 tonnes par année.
GetYourGuide

Genève Aéroport a signé son raccordement au réseau thermique écologique GeniLac des Services industriels de Genève (SIG). Cet engagement marque la mise en œuvre de la sortie des énergies fossiles pour le chauffage et le refroidissement de l’intégralité des bâtiments de la plate-forme pour 2025. Ce partenariat permettra à Genève Aéroport de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et contribuer à l’effort cantonal pour la transition énergétique.

Investissement de CHF 80 millions

Genève Aéroport s’est en effet engagé à alimenter la totalité de ses infrastructures avec de l’énergie 100% renouvelable d’ici 2025. «Avec le raccordement à GeniLac, cet objectif devient une réalité», explique André Schneider, Directeur général. Genève Aéroport s’engage pour les 30 prochaines années à s’alimenter avec le réseau thermique écologique de SIG. La plate-forme investira environ CHF 80 millions dans les réseaux et les centrales thermiques pour accueillir GeniLac. Dès 2023, elle pourra progressivement chauffer et refroidir ses bâtiments avec une ressource durable et renouvelable: l’eau du lac.

GeniLac est une solution thermique innovante développée par SIG. L’eau du Léman est captée à 45 mètres de profondeur, à une température moyenne de 7 degrés. Transportée dans des conduites souterraines jusqu’aux bâtiments raccordés, elle permet de rafraîchir les bâtiments en été. En hiver, avec l’adjonction de pompes à chaleur, le système produit du chauffage. En remplaçant les chaudières ainsi que les climatisations, GeniLac fera baisser à terme les émissions de CO2 du canton de 70’000 tonnes par an. Ce réseau devrait atteindre les 30 km et s’étendra de la rive gauche à la rive droite, jusqu’au quartier de l’Étang à Meyrin notamment.

Rachat de chaleur par les SIG

Pour mettre en oeuvre cette solution, Genève Aéroport construira une centrale thermique dès l’été 2020. Le crédit d’investissement de CHF 24 millions correspondant a été validé mardi 5 novembre par le Conseil d’administration. D’une surface de 1’900 m2, elle abritera des pompes à chaleur haute performance pour produire le chauffage des infrastructures de la plate-forme et de ses partenaires. Le surplus de chaleur produit par les pompes à chaleur de Genève Aéroport sera réinjecté dans le réseau SIG. À ce titre, un contrat de rachat d’énergie est également signé ce jeudi par les deux parties.

Avec son raccordement à GeniLac, Genève Aéroport pourra abandonner sa chaufferie au fioul consommant 2 millions de litres de mazout par an et datant des années 70. Le site aéroportuaire réduira ainsi ses émissions de CO2 de 5’300 tonnes par an. (TI)

Imprimer