Indemnité de la part de Swiss: quelle suite?

Le directeur de la Fédération suisse du voyage (FSV), Walter Kunz, face aux mesures envisagées.
Walter Kunz, SRV/FSV.

En ces jours de canicule, la problématique du «paiement d’indemnités en cas d’annulation ou de modification de vol» par Swiss et LH Group fait l’objet de discussions animées. Plusieurs médias grand public en Suisse, mais aussi divers médias touristiques à l’étranger, ont même consacré un sujet à cette affaire.

TRAVEL INSIDE a pris contact avec le directeur de la FSV à propos de la situation actuelle.

___________________________________________________________________

Walter Kunz, la FSV a fixé à 30 euros l’indemnité par vol modifié. Comment en est-on arrivé à ce montant?

30 EUR ne sont qu’une indemnisation partielle. Les coûts effectifs, s’ils étaient facturés à Swiss / LH Group, seraient plusieurs fois plus élevés. C’est pourquoi les 30 euros demandés seraient une marque d’estime envers la branche pour le travail supplémentaire fourni.

Après les déclarations de Tamur Goudarzi Pour (CCO de Swiss), quelle est la suite des opérations pour la FSV?

Swiss et LH Group ne sont pas encore prêts à faire ce pas. Nous voulons donner à Swiss une chance d’entrer à nouveau en matière. De nouvelles discussions sont donc prévues.

Y a-t-il des raisons de penser que LH Group acceptera cette demande?

C’est très difficile à estimer. Mais ce serait une chance unique pour le transporteur national de rétablir enfin des relations plus que tendues avec la branche.

Quelles sont les «possibilités juridiques» envisagées par la FSV pour faire valoir cette revendication?

Nous essayons toujours de résoudre les problèmes par le biais d’un partenariat, pour autant que l’on puisse actuellement le qualifier ainsi. Mais nous examinons bien entendu aussi les possibilités juridiques qui pourraient être appliquées le cas échéant.

(Interview: BRA)