La sécurité, souci prioritaire des voyageurs d’affaires selon FCM

Au total, quelque 1600 professionnels ont participé à ce deuxième sondage de FCM Travel Solutions et Corporate Traveler.
Business Travel

Les voyageurs d’affaires ne repartiront que s’ils ont l’assurance de pouvoir voyager en sécurité. C’est ce que dévoile un nouveau sondage de FCM Travel Solutions et Corporate Traveler. Ce sondage indique également que la majorité des entreprises cherchent à revoir leurs politiques de voyage à la lumière des exigences sanitaires du fait de l’épidémie de Covid-19, indique Business Traveller.

Lorsqu’on leur a demandé de classer les déclencheurs qui inciteraient à reprendre les voyages d’affaires, à assouplir ou à lever les restrictions frontalières, 93% des personnes interrogées ont déclaré que la sécurité sanitaire avait un impact important ou quelque peu important. Le deuxième élément déclencheur (89%) serait le suivant: «Notre organisation considère qu’il est sûr de voyager et cela se reflète dans notre politique de voyage».

En ce qui concerne les changements de la politique de voyage pour l’après Covid-19, 59% des participants ont déclaré que les facteurs de santé et d’hygiène des voyageurs et des fournisseurs seraient la priorité absolue. Les obligations en matière de devoir de diligence ont été le deuxième domaine de changement le plus important (44% des répondants).

Au total, 1600 Travel Managers, bookers et voyageurs chez les clients multinationaux de la FCM et les PME de Corporate Traveller en EMEA, en Asie, aux Amériques, en Inde, en Australie et en Nouvelle-Zélande ont été interrogés lors de ce deuxième sondage de juin 2020. «Le deuxième sondage de notre enquête sur l’état du marché a montré qu’il y a certainement un sentiment croissant d’envie de voyager chez nos clients», a déclaré John Morhous, directeur de l’expérience pour FCM et Corporate Traveler.

Pour répondre aux préoccupations des organisations, les sociétés de gestion de voyages déploient de nouvelles propositions pour les voyageurs et les Travel Managers. En outre, les associations professionnelles encouragent une réponse unifiée des gouvernements et des autorités de réglementation. (TI)