L’Afrique du Sud annule Indaba et se referme

Actualisé le 17.03.2020
Le plus grand salon touristique d’Afrique n’ouvrira pas ses portes en mai prochain. Le pays ferme également ses frontières aux citoyens des pays dits “à risque”.
Südafrika Flagge

Mmamoloko Kubayi-Ngubane, ministre sud-africaine du Tourisme, a annoncé l’annulation pure et simple d’Indaba. Le salon aurait dû se dérouler du 11 au 14 mai. Aucune nouvelle date n’a été évoquée. Nous réexaminerons la décision en fonction de l’évolution de la situation et discuterons des dates futures en consultation avec les parties prenantes de l’industrie, a-t-elle déclaré. Le salon qui se tient à Durban est le plus grand rendez-vous touristique d‘Afrique. L’an dernier, il avait été reporté en raison des élections dans le pays.  

Le gouvernement a également ordonné l’annulation des manifestations de masse et l’interdiction d’entrée des étrangers en provenance des pays dits “à risque” (Allemagne, Chine, Corée du Sud, Espagne, Italie, Iran, Royaume-Uni, USA) dès le 18 mars 2020. Toute personne ayant séjourné dans l’un de ces pays au cours des 20 derniers jours se verra refuser un visa. Les visas déjà accordés aux citoyens de ces pays ont été révoqués.

“Nous n’avons aucun doute sur l’impact que cela aura sur le secteur du tourisme, mais nous sommes prêts à jouer notre rôle”, a déclaré Tshifhiwa Tshivhengwa, CEO du Tourism Business Council of South Africa TBCSA. “Les restrictions de voyage introduites pour contenir la pandémie auront inévitablement un impact négatif important sur notre industrie du voyage à tous les niveaux à court et moyen terme”, a déclaré Sisa Ntshona, CEO de South African Tourism, ajoutant que ces restrictions s’accompagneraient d‘incertitude, d’une certaine déception et de défis pour le secteur du tourisme. (TI) 

Imprimer