Le rayon d’action de l’A220 dopé

Dès le second semestre 2020, Airbus fournira des appareils à la portée accrue d’un peu plus de 830 kilomètres.
© Airbus

Airbus annonce que l’A220, dernier-né des appareils monocouloir, va bénéficier dès la deuxième moitié de 2020 d’une autonomie accrue. Le poids maximal de décollage (MTOW) va augmenter et, en conséquence, l’autonomie va passer à 3’350 milles nautiques (un peu plus de 6’200 kilomètres) pour l’A220-300 et 3’400 milles nautiques (un peu moins de 6’300 kilomètres) pour l’A220-100. Cela représente un peu plus de 833 kilomètres que les spécifications actuellement indiquées.

Cette amélioration est rendue possible par l’utilisation des marges structurelle et systèmes, ainsi que du volume de capacité carburant existant. Les compagnies aériennes pourront ainsi envisager de nouvelles routes alors inaccessibles. Il sera ainsi possible de relier des villes clés d’Europe occidentale avec le Moyen-Orient, ou de relier l’Asie du Sud-est à l’Australie.

Aujourd’hui, les commandes pour l’A220 dépassent les 530 appareils.

Imprimer