Les options de paiement virtuel progressent selon Airplus

Une enquête mondiale réalisée par Airplus International montre que l’utilisation des cartes virtuelles est en augmentation constante.
kreditkarten mastercard visa

31% des entreprises dans le monde utilisent déjà une carte virtuelle pour payer les nuitées dans les hôtels. En seulement quatre ans, le nombre d’utilisateurs a quadruplé (2015: 8%). C’est ce que révèle un récent sondage réalisé par Airplus International auprès de 1’285 voyageurs d’affaires dans 18 pays et 676 Travel Managers dans 13 pays.

Lors de règlement par carte virtuelle, un numéro de carte de crédit est généré numériquement et utilisé pour le processus de paiement. La facturation et le contrôle sont centralisés. Ce mode de paiement est le plus répandu en Australie, où 46% des entreprises utilisent y ont recours. Il est en revanche encore très faiblement adopté en Suisse avec seulement une entreprise sur dix.

La Suisse à la traîne

«En comparaison internationale, les entreprises suisses sont encore très réticentes à utiliser des cartes de crédit virtuelles. Cependant, nous constatons que les avantages des solutions de paiement virtuel en Suisse répondent également aux besoins des entreprises et que le nombre d’utilisateurs de cartes virtuelles augmente», déclare Andy Stehrenberger, directeur d’Airplus en Suisse.

Les entreprises continuent d’utiliser le plus souvent les cartes d’entreprise lorsqu’il s’agit de payer des réservations d’hôtel. 74% de tous les gestionnaires de voyages interrogés utilisent également des cartes de crédit d’entreprise en plastique (plusieurs réponses possibles). La Scandinavie est en tête des régions avec 88%. Mais ce mode de paiement n’est pas toujours adapté, car les entreprises n’émettent souvent des cartes de crédit qu’aux voyageurs d’affaires réguliers.

Seule une personne sur dix voyage plus de dix fois par an. Plus de la moitié de tous les voyageurs d’affaires voyagent une à trois fois par an (51%), un quart d’entre eux effectuent quatre à six voyages d’affaires par an, comme le montre le sondage Airplus.

Une solution adaptée

Par ailleurs, Andy Stehrenberger relève que les employés permanents ne sont qu’un groupe parmi tant d’autres au sein d’un effectif. «Il y a des employés à temps partiel, des prestataires de services, des clients et des fournisseurs qui sont également des voyageurs d’affaires pour l’entreprise». Pour ces groupes, cependant, les cartes d’entreprise ne sont souvent pas le premier choix.

Les méthodes de paiement virtuel peuvent être une solution idéale à cet égard. Comme pour les cartes d’entreprise, les entreprises reçoivent des données valides. Ceci est également important en raison d’un autre point: 41% des voyageurs réservent leur chambre d’hôtel directement auprès de l’hôtel ou via des agences de voyages en ligne et non via des portails professionnels, comme le montre l’enquête Airplus. Cela crée des risques inutiles, notamment en ce qui concerne le respect des directives de l’entreprise en matière de voyages.

Des procédures simplifiées

Avec les cartes d’entreprise ou les cartes virtuelles, les entreprises reçoivent toutes les données importantes directement et évitent les processus longs et fastidieux. Près des deux tiers de tous les voyageurs d’affaires (63%) ont déclaré qu’ils ont le moins d’efforts à faire avec ces modes de paiement. Cependant, d’autres options sont également très répandues: 72% des entreprises comptent également sur les voyageurs pour payer leurs propres achats et recevoir un remboursement uniquement lorsqu’ils soumettent leurs rapports de frais de voyage.

Bien qu’il y ait des différences régionales, la majorité des entreprises de tous les marchés étudiés empruntent cette voie. Aux USA, le taux d’adoption est de 50%, alors qu’en Suisse, il est au plus bas avec seulement 22%. 49% des entreprises pratiquent des avances de fonds – en Suisse, elles ne sont que 30%.

Imprimer