Swiss et Easyjet annoncent une reprise par étapes à Genève

Emirates, Qatar Airways, Air Canada et Air China seront de retour courant juillet.
©màd/Genève Aéroport

Si certaines compagnies n’ont jamais cessé de voler durant la pandémie, assurant ainsi les rapatriements et des vols passagers (Swiss, d’Air France, d’Alitalia, de Belavia, de KLM et de Lufthansa avec au total 4 à 5 vols quotidiens), les deux plus importants acteurs du tarmac genevois confirment un regain d’activités aériennes dès la mi-juin.

«Restart» progressif pour Swiss

Swiss, qui avait maintenu un service minimum à Genève pendant près trois mois, étoffera progressivement son offre de vols dès le 15 juin au départ de Genève. Plusieurs destinations seront à nouveau desservies au Portugal (Lisbonne, Porto, Faro), en Grèce (Athènes, Héraklion), en Espagne (Malaga, Palma), en France (Nice) et au Kosovo (Pristina). La compagnie intégrera également d’autres grands centres européens à son programme, tels que Londres, Dublin, Francfort, Prague et Moscou. Au total 14 destinations seront desservies jusqu’au 28 juin, soit 44 vols hebdomadaires à Genève – à Zurich, l’offre de Swiss comprendra dans un premier temps 146 vols par semaine.

«Nous étendrons les dessertes en juillet et août, tenant compte des besoins et des préférences de la population suisse, tout en suivant de près l’évolution des restrictions de voyage dans le monde. Ce redémarrage progressif se fera bien entendu en fonction de la demande», souligne Lorenzo Stoll, Directeur général pour la Suisse romande. Ce «restart» représentera dans un premier temps 15% du plan de vol initial de Swiss, puis environ 40% entre juillet et août. «D’ici à la fin de l’année, on peut estimer que Swiss proposera à Genève jusqu’à 60% de son offre initiale», ajoute Lorenzo Stoll.

Swiss recommande fortement à tous ses passagers le port d’une protection couvrant la bouche et le nez durant toute la durée du vol: un simple masque jetable (type chirurgical) ou un masque réutilisable en tissu. Mais faute de base légale dans le pays, la compagnie n’impose pas le port systématique du masque à ses passagers. Dixit Lorenzo Stoll.

Au plan sanitaire, Swiss intensifie le nettoyage de ses avions, met à disposition des lingettes désinfectantes et insiste sur la qualité de l’air que l’on trouve à bord des avions: l’air circule verticalement, l’apport d’air frais est régulier et les filtres sont extrêmement performants, la qualité de l’air à bord de la cabine étant proche de celle d’un bloc opératoire.

Reprise partielle aussi chez Easyjet

De son côté, Easyjet annonce une reprise partielle des vols à partir du 15 juin de Genève vers Bordeaux, Brindisi, Lisbonne, Nantes, Nice et Porto et met en place une série de nouvelles mesures sanitaires. Un plan de vol limité sera lancé au départ de 31 aéroports européens avec quelques vols internationaux.

EasyJet met en place de nouvelles mesures sanitaires telles que la désinfection des avions et le port du masque obligatoire pour les passagers et les équipages afin de garantir leur sécurité et protéger leur santé. Tous les vols disposeront d’équipements sanitaires de rechange (masques, gants, désinfectant pour les mains). Les services Bistro et Boutique ne seront pas assurés dans un premier temps.

«Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour garantir des conditions de vol rassurantes. L’offre proposée évoluera en fonction des recommandations internationales et de la demande. La sécurité des passagers et de nos équipes reste notre priorité absolue et guidera l’ensemble des décisions qui seront prises. Et si nous imposons le porte du masque, c’est en raison du profil de notre compagnie opérant à l’échelle européenne via plusieurs plates-formes n’ayant pas toutes les mêmes recommandations en termes de port de masques», souligne Jean-Marc Thévenaz, Directeur d’Easyjet Switzerland. Et Jean-Marc Thévenaz de préciser que deux des dix avions qu’Easyjet remettra en service au niveau européen seront affectés à la base de Genève, la compagnie marquant ainsi l’importance stratégique essentielle qu’elle accorde au marché suisse.

D’autres airlines suivent

La reprise d’activité des autres compagnies aériennes se dessine également, notamment en prévision des mois d’été. En fonction des ouvertures de frontières, les vols à destination des pays du sud (Portugal, Espagne, Italie, Grèce, etc.) ainsi que des grandes villes européennes vont augmenter progressivement, aussi bien de la part des compagnies traditionnelles que des Low Cost Carriers.

Côté desserte intercontinentale, les perspectives sont également réjouissantes. Ethiopian Airlines a été la première à revenir à Genève dès mi-mai avec ses vols depuis Addis Abeba, suivie par Etihad Airways avec quelques vols depuis Abu Dhabi. Ces deux compagnies privilégient encore fortement le cargo, mais transportent déjà quelques passagers. La reprise du reste du réseau long-courrier interviendra surtout en juillet avec le retour de liaisons vers le Golfe Persique (Emirates et Qatar Airways), l’Amérique du Nord (Air Canada) et la Chine (Air China).

Genève Aéroport indique toute mettre en œuvre pour rétablir dans les meilleures conditions sa connectivité long-courriers, stratégique pour l’ensemble de la région ainsi que pour toute l’activité diplomatique. (DS)