Thomas Klühr vise des économies durables de plus de 20%

Le recours au chômage partiel pour une année encore n’est pas exclu, un rétablissement n’étant pas attendu avant l’été 2021.
© Travel Inside

Face à l’effondrement de la demande, Swiss International Air Lines a commencé la réduction de ses dépenses. «Nous devons absolument parvenir à une réduction durable des coûts de l’ordre de 20 à 25%», a indiqué Thomas Klühr, CEO, lors d’un entretien vidéo avec l’agence de presse AWP.

Cette année, les coûts diminueront bien sûr plus fortement en raison de l’offre réduite. Mais pour Thomas Klühr, il faut atteindre un chiffre de plus de 20% sur le long terme: «Tous les domaines sont appelés à réaliser des réductions de coûts. Nous avons un gel des embauches, du travail à court terme et nous allons nous attaquer très sérieusement à notre portefeuille de projets.»

Coupes parmi les cadres

Le recours à la RHT pourrait encore durer jusqu’en août 2021, car Thomas Klühr ne s’attend pas à un rétablissement avant l’été 2021. Cette mesure permet d’éviter pour l’instant une vague de licenciements. Des postes de cadres vont cependant passer à la trappe. «Nous allons réduire notre structure de gestion. Nous n’avons pas encore déterminé combien seront concernés. Cela se fera dans quelques semaines», déclare Thomas Klühr. Lufthansa veut réduire le nombre de cadres dans l’ensemble du groupe de 20%, soit 200 postes.

Redimensionnement de la flotte

La taille de la flotte sera réduite au travers du retard de livraison des avions court et moyen-courriers commandés. Et le retrait anticipé des anciens avions du service est envisagé. Lors d’une conférence de presse, Carsten Spohr, CEO de Lufthansa, n’a pas voulu donner de chiffres exacts sur l’impact que cela aura sur les 91 avions de Swiss: la taille de la flotte du transporteur helvétique dépendra du retour de la demande sur les différents marchés.

Remboursements d’ici la fin août

Face au volume massif d’annulations (de 1 à 2% en temps normal à 99%), la compagnie s’est retrouvée débordée, mais Thomas Klühr annonce que les mesures ont été prises pour traiter les demandes. Il promet que toutes les demandes reçues jusqu’à la fin juin seront traitées d’ici la fin août.

Attente de l’aide de la Confédération

L’argent prévu dans le cadre du plan de soutien de la Confédération (1,5 milliard de francs), n’a pas encore été versé. Pour Thomas Klühr, une première tranche d’une centaine de millions devrait arriver «dans les prochains jours». Jusqu’à présent, Swiss a bénéficié du soutien de sa maison mère, Lufthansa. Thomas Klühr a encore rappelé que cette aide est un crédit, assorti d’un taux d’intérêt de plus de 3%. La compagnie aérienne fera sont possible pour le rembourser le plus rapidement possible.

(CD)