Tous les vols annulés hier à Hongkong, lente reprise du trafic

Cathay Pacific menace les collaborateurs qui participeraient aux manifestations.

L’aéroport de Hongkong a annulé l’ensemble de ses vols ce lundi. De nombreuses annulations de vols à destination de Hongkong ont subi le même sort. La présence dans les halls de départ et d’arrivée de milliers de manifestants, opposés aux actions du gouvernement et de la police lors d’événements en ville, est à l’origine des annulations.

L’exploitation aérienne a repris peu à peu ce matin. Mais l’administration aéroportuaire ne fournit aucune indication précise portant sur le respect des horaires établis. Un nombre encore limité de décollages et d’atterrissages a été comptabilisé aujourd’hui. Huitième aéroport mondial, l’important hub de Hongkong traite annuellement quelque 75 millions de passagers.

Cathay Pacific avertit son personnel

Cathay Pacific, directement touchée par les manifestations, a vu son action perdre ce lundi près de 4,4% de sa valeur à la bourse de Hongkong. Selon CNN, la compagnie a averti ses collaborateurs qu’ils risquaient le licenciement en cas de participation ou de soutien à des protestions qualifiées d’illégales. La compagnie de Hongkong a fait part de cette décision dans un mémo auquel CNN a eu accès. Vendredi, les autorités chinoises de l’aviation civile avaient ordonné à Cathay Pacific de n’embarquer aucun participant aux manifestations en direction de la Chine continentale, ni dans l’espace aérien chinois. De plus, la compagnie doit tenir à disposition des mêmes autorités les noms et les données de son personnel navigant. Cathay Pacific avait alors indiqué qu’elle respecterait cette mesure. (TI)

Imprimer