Iran Air projette son retour à Genève

Réactiver cette liaison aérienne fait partie des différents points abordés à Téhéran lors de la visite officielle du président de la Confédération, Johann Schneider-Ammann.

Une délégation de 80 personnes a accompagné le président de la Confédération, Johann Schneider-Ammann, lors de sa visite officielle ces derniers jours à Téhéran. Parmi les multiples possibilités de coopération abordées entre les deux gouvernements figure la reprise de la liaison aérienne entre Téhéran et Genève. Cette ligne, qui était en fait un Téhéran-Genève-Paris Orly, avait été abandonnée il y a plusieurs années. Lors des entretiens officiels, sa reprise a été vivement souhaitée. Et c’est Iran Air qui assurerait les nouveaux vols.

On rappellera qu’Iran Air est en pleine renaissance après la commande, à la fin janvier, de 127 Airbus, dont seize A350 et plusieurs dizaines d’A320 et d’A330. Des Airbus A380 devraient aussi renforcer à terme la flotte d’Iran Air qui, au niveau régional, est en discussions avec trois constructeurs (Sukhoi pour le Superjet 100, Bombardier pour les C-Series et Mitsubishi pour le MRJ Regional Jet).

Imprimer