L’aéroport d’Helsinki courtise la Chine

Cinquième plus grand aéroport européen en termes de liaisons vers l’Asie, le hub finlandais se prépare à offrir un service accru à la clientèle chinoise.
Photo: Finavia

Finavia, société aéroportuaire de Finlande, veut apprendre à connaître la culture chinoise du service et la mettre en place au hub d’Helsinki. La clientèle chinoise est en effet celle qui affiche la plus forte progression (+50% sur la période 2014-2015) et représente une source importante de croissance pour Finavia. Aussi, un programme d’échange de personnel a été mis en place ce mois-ci avec le Beijing Capital International Airport (BCIA). Celui-ci gère 90 millions de passagers par an.

Le personnel de Finlande peut ainsi visiter le deuxième plus grand aéroport au monde et voir sur place son quotidien et les pratiques mises en place. Le personnel de FInavia passe ainsi deux semaines à apprendre la culture du service à la chinoise. En juin dernier, l’aéroport d’Helsinki a lancé un service de guide parlant chinois. Cette initiative a reçu un bon accueil avec plus de 20’000 passagers qui y ont eu recours en seulement deux mois. Parallèlement, des panneaux en chinois et une hausse du personnel parlant chinois dans les boutiques de l’aéroport ont été une priorité pour la plate-forme finlandaise.

Cet échange s’inscrit dans le cadre d’un accord conclu en janvier dernier entre Finavia –qui gère 22 aéroports de Finlande- et Capital Airports Holding Company (CAH) – qui gère plus de 40 aéroports en Chine-, selon lequel les aéroports d’Helsinki et de Beijing sont jumelés. Le personnel de l’aéroport BCIA se rendra à Helsinki au printemps 2017. Le prochain groupe d’employés de Finavia ira à Pékin dans une année environ. Précisons encore qu’Helsinki serait le cinquième plus grand aéroport européen en termes de connexions vers l’Asie. Cette année, 17 destinations étaient desservies en direct, dont cinq en Chine: Chongqing, Guangzhou, Beijing, Shanghai et Xi’an.