Vols de nuit à l’enquête à Londres

Le gouvernement britannique a lancé une nouvelle consultation sur les nuisances sonores nocturnes de trois grands aéroports londoniens.
© Johannes Kirchherr / Pixabay

L’objectif du gouvernement est de recueillir des avis sur le bruit des avions causé par les vols de nuit opérant dans les aéroports d’Heathrow, de Gatwick et de Stansted. Ce réexamen des politiques relatives aux vols de nuit intervient après que les compagnies aériennes ont été autorisées à exploiter davantage de services de nuit au cours de l’été 2022 en raison d’une augmentation des vols tardifs, le secteur de l’aviation ayant été touché par des perturbations dues à un manque de personnel.

La ministre de l’aviation, Baroness Vere of Norbiton, a déclaré: «Il ne fait aucun doute que les vols de nuit ont un effet sur les résidents locaux situés sous les trajectoires de vol très fréquentées, mais comme les avions deviennent plus silencieux, nous avons la possibilité de trouver un équilibre pour nous assurer que nous pouvons soutenir l’industrie de l’aviation sans avoir un impact débilitant sur la vie des gens.» Elle poursuit: «Cette consultation nous aidera à élaborer une politique et à créer une trajectoire vers une approche plus durable du bruit nocturne de l’aviation.»

La consultation de six semaines sur les objectifs de réduction du bruit nocturne a pour but de recueillir les avis et les preuves de l’industrie et des communautés concernées. Le gouvernement a déclaré que les résultats de cette consultation «jetteront les bases» de la manière dont les mesures futures seront utilisées pour gérer le bruit de l’aviation la nuit dans les trois aéroports londoniens à partir d’octobre 2025.

«Étant donné le nombre d’autorisations de vols de nuit accordées au début de l’été dernier, il est essentiel de prendre en compte ces données supplémentaires avant de publier une révision de nos directives sur les autorisations de vols de nuit», a ajouté le ministère des transports dans un communiqué.

(TI)