Un hiver en demi-teinte pour la Suisse

Le bilan de la branche touristique pour l’hiver 2018/2019 escompte cependant sur une légère progression.

De nombreux acteurs de la branche touristique ont pris part à un sondage non représentatif mené par Suisse Tourisme (ST) pour tirer un premier bilan de la saison d’hiver 2018/19: régions et destinations touristiques, représentants des remontées mécaniques, prestataires de l’hôtellerie et de la parahôtellerie, de la gastronomie et d’autres services touristiques. Globalement, les participants à ce sondage ont souligné les très bonnes conditions météorologiques et l’excellent enneigement, ainsi qu’un bon taux de fréquentation durant les jours fériés.

Leurs prévisions quant à l’évolution des nuitées hôtelières durant la saison d’hiver 2018/19 (novembre 2018 à fin avril 2019) sont positives, mais fortement fluctuantes. En moyenne, ils s’attendent à une évolution de 0,7%. Cette estimation plutôt réservée s’explique par plusieurs facteurs: les fêtes de Pâques tardives ont un effet défavorable pour la plupart des régions de montagne; plusieurs d’entre elles ont également signalé des reculs dans le domaine des séminaires professionnels et des voyages de groupe de touristes chinois. Ces estimations sont, en outre, influencées par une très bonne saison d’hiver précédente et les incertitudes liées aux réservations, toujours effectuées à plus court terme.

Clientèle suisse fidèle et européens plus nombreux

Les régions de montagne ont profité cet hiver d’une clientèle suisse nombreuse et d’une augmentation de la fréquentation des touristes européens. «Après des années plutôt difficiles en termes de clientèle européenne, nous nous réjouissons de la forte augmentation des touristes venus du Benelux et des pays scandinaves,» a déclaré Matthias Supersaxo de Saastal Tourisme SA. En Suisse romande, les constats sont similaires. Nendaz Tourisme a, par exemple, relevé la grande fidélité des hôtes suisses et ajouté qu’un franc un peu plus faible par rapport à l’Euro avait favorisé le retour des Européens sur les pistes suisses.

Activités hivernales: toujours plus de diversification

La demande croissante pour des alternatives aux sports d’hiver classiques (ski alpin, snowboard et ski de fond) constitue le fait marquant de cette saison: près de 65% des sondés ont signalé une croissance de la demande pour les randonnées pédestres, les excursions en raquettes et pour la luge. Le ski de randonnée et le freeride sont aussi toujours plus plébiscités. «L’intérêt pour le freeride est en constante augmentation,» confirme Samuel Rosenast de Davos Klosters. «Le nombre de visiteurs journaliers qui exercent d’autres activités sportives que le ski ou le snowboard est toujours plus important», constatent également les responsables touristiques de Melchsee-Frutt (OW). Interlaken Tourisme note aussi une augmentation du nombre d’excursions, confirmant que les skieurs et adeptes de sports d’hiver ne sont pas les seuls à être attirés par les montagnes.

Imprimer