Virgin Atlantic veut étendre son réseau, y compris vers la Suisse

Bâle, Genève et Zurich sont concernés. Slot Coordination Switzerland se montre néanmoins critique.
©Russel Lee

Virgin Atlantic a publié mercredi un communiqué dans lequel elle annonce vouloir voler sur plusieurs nouvelles destinations pour le moins surprenantes. Il serait question de faire passer le réseau de 19 destinations actuelles au départ de Londres-Heathrow à 103 au total. La compagnie compte ouvrir jusqu’à 84 nouvelles destinations au Royaume-Uni, en Europe et dans le monde entier une fois la troisième piste d’Heathrow terminée.

Parmi les aéroports mentionnés, on trouve ceux de Barcelone, Dublin et Madrid, sept aéroports d’Allemagne, Vienne, ainsi que les trois aéroports principaux de Suisse, soit Bâle, Genève et Zurich. Virgin Atlantic mentionne clairement Londres-Bâle comme l’une des liaisons où elle veut briser le monopole d’IAG.

Pour Genève et Zurich, il sera cependant difficile d’obtenir des slots. «En principe, toute compagnie aérienne peut planifier de nouvelles liaisons. Mais les créneaux horaires à Zurich sont tous attribués aux heures de pointe. Entre les deux, une ou deux choses sont encore possibles», explique Roland Hunziker, directeur général adjoint de Slot Coordination Switzerland. Mais à Genève, la capacité des terminaux atteint ses limites. Il n’y voit pratiquement pas d’opportunités. «Surtout les week-ends, l’aéroport est plein, il est donc presque impossible d’obtenir des créneaux horaires.» Pour Bâle, il ne peut Il ne peut pas s’exprimer, l’aéroport appartenant à la France. Mais il imagine que la situation n’est probablement pas meilleure qu’ailleurs.

Cette annonce de Virgin Atlantic n’est peut-être rien de plus qu’une tentative d’obtenir des dizaines de créneaux horaires, car selon elle,  cela profiterait aux passagers si le Royaume-Uni avait un deuxième transporteur national. Virgin Atlantic n’a par ailleurs pas fait de demande pour des slots actuellement existants, mais vise ceux qui découleront de la mise en service de la troisième piste de Londres-Heathrow, prévue d’ici 2026.

Imprimer