Alitalia de nouveau en pleines turbulences

Le transporteur aérien italien doit économiser 1 milliard d’euros sur trois ans et augmenter son chiffre d’affaires de 30%.

Alitalia fait une nouvelle fois face à la crise. Fortement déficitaire, la compagnie vient de présenter un plan d’assainissement qui devrait lui permettre d’atteindre le „turnaround“ en 2019. Ce nouveau plan 2017-2021 table sur des économies de l’ordre d’un milliard d’euros jusqu’en 2019, année durant laquelle Alitalia entend renouer avec les chiffres noirs.

Les économies à réaliser concernent les coûts d’exploitation et les forces de travail. L’ensemble du réseau devra être analysé en détail et la flotte court- et moyen-courrier devra être réduite à 20 appareils. Alitalia s’est aussi donné un nouveau président en la personne de Luigi Gubitosi – Luca du Montezemolo, ancien patron de Ferrari, demeure membre du conseil.

Les analystes estiment la perte de cette année à quelque 700 millions d’euros. La presse transalpine parle d’une réduction drastique des postes de travail – jusqu’à 2000 emplois. Le plan prévoit aussi une croissance de 30% du chiffre d’affaires, de 2,9 milliards d’euros aujourd’hui à 3,7 milliards.