Flybe à nouveau au bord de la faillite

Afin d’éviter d’avoir à mettre la clé sous le paillasson, la compagnie espère trouver une aide financière auprès du gouvernement.
© Flybe

Flybe n’a pas réussi à s’élever dans la zone de rentabilité. Les maux sont nombreux: demande en baisse, économie britannique au ralenti, carburant en hausse et vive concurrence européenne seraient en cause. Hier la compagnie a tenté d’obtenir une aide du gouvernement pour sauvegarder 2000 emplois.

Selon la BBC, le gouvernement évaluerait des mesures, dont un financement à court terme, pour sauver la compagnie de la faillite. Une réduction de la taxe Air Passenger Duty (APD) serait également envisagée sur les vols domestiques. La compagnie opère plus de la moitié des vols du Royaume-Uni en dehors de Londres. Une mesure qui suscite déjà l’ire des écologistes qui qualifient cela de geste «inconsidéré».

Boris Johnson a indiqué à la chaîne télévisée britannique que le gouvernement n’avait pas à s’immiscer dans les compagnies qui rencontrent des problèmes pour les sauver. Cependant, il a reconnu l’importance du rôle de Flybe dans la connectivité dans le Royaume-Uni.» Flybe transporte près de huit millions de passagers par année au départ d’aéroports comme Birmingham, Manchester, Southampton, Belfast City, Cardiff et Aberdeen et à destination du Royaume-Uni et de l’Europe. (TI)

Imprimer