Bon résultat malgré une croissance ralentie pour Genève Aéroport

Chiffre d’affaires en légère hausse en 2019 et bénéfice net en léger recul.
Photo: GVA

Genève Aéroport clôt l’exercice 2019 sur un bénéfice net de CHF 84,1 millions, en repli de 1,2% par rapport à 2018 (CHF 85,1 millions). Le chiffre d’affaires s’établit à CHF 493,9 millions. Les investissements atteignent un niveau historique de CHF 249,8 millions. Ce haut niveau d’investissement (+65% par rapport à 2018) provient notamment du projet de l’Aile Est, entré dans sa phase finale de réalisation, et de l’avancement du futur centre de tri-bagages. «La situation financière de l’entreprise est saine et démontre une bonne capacité de résilience compte tenu du ralentissement de la croissance du trafic passagers en 2019», commente la direction de l’aéroport à la lecture des résultats de l’an passé.

204 millions reversés à l’Etat en 5 ans

Le chiffre d’affaires de CHF 493,9 millions, provenant des recettes aéronautiques (56,4%) et des produits non aéronautiques (43,6%) tels que les revenus des commerces, des parkings et les loyers, est en progression de 0,9%. Les recettes aéronautiques augmentent de 0,9% pour s’établir à CHF 278,7 millions, en ligne avec l’augmentation du nombre de passagers. Les recettes non aéronautiques s’élèvent à CHF 215,2 millions, en croissance de 0,6%. En dépit d’un contexte délicat lié aux importants programmes de rénovations et adaptations des commerces et restaurants, les recettes commerciales progressent.

Au final, Genève Aéroport est ainsi parvenu à dégager un bénéfice net de CHF 84,1 millions, dont la moitié est versée à l’État de Genève. Pour rappel, en cinq ans, l’établissement public autonome a contribué aux caisses de l’État à hauteur de CHF 204 millions.

Croissance modérée

En 2019, le nombre de passagers a augmenté de 1,4% (17’926’625 pax), tandis que le total des atterrissages et des décollages a reculé de 0,6%, à 186’043 mouvements. L’année 2019 a vu le nombre de mouvements opérés entre 22h00 et 6h00 diminuer de 5,2% par rapport à 2018. La diminution la plus nette concerne les décollages dont le nombre de mouvements s’est réduit de 15,5%.

Easyjet et Swiss mènent le bal

En 2019, Genève a assuré des vols vers 149 destinations (121 européennes et 28 intercontinentales) desservies par 57 compagnies aériennes. Les cinq villes plus courues demeurent Londres, Paris et Amsterdam, suivies de Porto et Barcelone. En termes de parts de marché, les cinq premières places sont occupées par Easyjet (44,8%), Swiss (14%), British Airways (5%), Air France (4,1%) et KLM (2,5%). L’Europe demeure le marché dominant à Genève, attirant près de 16 millions de passagers. L’offre long-courrier continue de se développer avec depuis le 13 juin 2019 quatre vols hebdomadaires de Kenya Airways vers Nairobi et un vol hebdomadaire supplémentaire vers Addis Abeba avec Ethiopian Airlines. (TI)

Imprimer