Coronavirus: le Seto français signe un accord avec Air France-KLM

Le groupe aérien prend des engagements forts auprès des membres du Syndicat des entreprises du tour-opérating de l’Hexagone.
Air France Flag
© Air France-KLM

Le Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto) a signé un accord important avec Air France-KLM, afin d’adapter le principe de l’avoir aux voyagistes. Un modèle à suivre pour les autres compagnies, interroge L’Echo touristique?

L’ordonnance n° 2020-315 du 25 mars 2020 relative aux avoirs applicables, notamment aux forfaits, donne une grande bouffée d’oxygène aux professionnels du voyage. Mais le texte ne s’applique qu’aux relations B2C, et non aux relations B2B. Une faiblesse qu’il faut désormais tenter de gommer, notamment via des accords de gré à gré. C’est ce qu’a décidé d’entreprendre le Seto.

Sur fond de Covid-19, Air France-KLM prend effectivement des engagements forts auprès des membres du Seto, des spécialistes des groupes aux acteurs du MICE, en passant par les spécialistes des voyages scolaires. «Nous pensons que d’autres compagnies aériennes vont suivre l’exemple d’Air France, qui adopte un principe de solidarité auquel tout le monde doit adhérer», commente le président du Seto René-Marc Chikli, très satisfait des négociations menées chez Air France avec Sébastien Guyot et Zoran Jelkic. Transavia, qui appartient au même groupe aérien, devrait emboîter le pas. «D’autres compagnies ont déjà donné leur accord de principe.» (TI)

Développement via ce lien.

Imprimer