Le Papiliorama et le Belize s’allient

Ensemble, les deux partenaires ont permis la création d’un immense corridor biologique de 280 km2.
© Papiliorama

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche, des Forêts, de l’Environnement, du Développement durable du Belize a signé un arrêté qui entérine la création de l’un des plus grands corridors biologiques de l’Amérique centrale. Le Papiliorama, au travers de son ONG locale, a travaillé plus de trois ans à cette tâche titanesque. Le nouveau corridor connecte désormais la réserve naturelle du Papiliorama au Belize à d’autres espaces protégés dans le nord-est du Pays, préserve les services écosystémiques fournis par les forêts (notamment le régime des pluies) et permet aux plantes et aux animaux (dont plus de 26 jaguars) de s’y déplacer librement.

Le Gouvernement du Belize s’est engagé à reproduire ce modèle dans d’autres régions du pays afin de protéger et d’utiliser de manière durable les forêts et les autres ressources naturelles, garantissant ainsi que les générations actuelles et futures bénéficient des avantages sociaux, environnementaux et économiques que procurent les forêts. «Le Papiliorama, qui œuvre depuis 30 ans au Belize, se réjouit d’avoir pu amener une approche toute helvétique au Belize, à savoir un dialogue et un partenariat public-privé solide et basé sur la confiance mutuelle», indique l’institution helvétique dans un communiqué.

Le Corridor Biologique du Nord-Est englobe plus de 280 km2 d’habitats naturels, constitués de réserves naturelles existantes et de terrains privés. La gestion du corridor a été confié à la Corozal Sustainable Future Initiative (CSFI), une ONG locale créée par le Papiliorama et au travers de laquelle celui-ci met en place ses projets au Belize. Grâce au soutien précieux de nombreux partenaires en Suisse et ailleurs, le Papiliorama a par ailleurs pu acquérir 162,9 km2 de terrains, une condition sine qua non pour la création du corridor. Sans l’aide de ces différentes institutions, le corridor n’aurait pas vu le jour. (TI)

Imprimer