Travelife se penche sur les hôtels du groupe FTI

Une cinquantaine d’hôtels du tour-opérateur devraient être certifiés d’ici la fin de l’exercice en cours.
© FTI Group

Les hôtels du groupe FTI se veulent durable à grande échelle. Cela se reflète dans la stratégie de l’entreprise ainsi que dans l’engagement individuel des hôteliers et de leurs employés. De nombreuses initiatives pratiques et des efforts créatifs contribuent à l’environnement et aux communautés locales et enrichissent à la fois l’environnement de travail et l’expérience des clients.

Travelife for Accommodation tient désormais compte de la profonde conviction de FTI en matière de durabilité. D’ici à la fin de la saison 2022, une cinquantaine de représentants des marques Labranda Hotels & Resorts, Kairaba Hotels & Resorts, Design Plus Hotels, Lemon & Soul ainsi que des hôtels gérés par Meeting Point ont pour objectif d’obtenir la certification du certificateur mondialement reconnu.

«Il n’y a rien de bon si on ne le fait pas», déclare Sabine Dorn-Aglagul, directrice générale des hôtels du groupe FTI. «Avec nos hébergements, nous agissons de manière socialement responsable, écologiquement et économiquement durable et répondons aux normes de qualité les plus élevées, dans l’intérêt de nos hôtes, de nos employés et de l’environnement. La certification Travelife pour l’hébergement le prouve et marque une étape importante pour nous.»

Du code ESG aux semis de légumes

Dans le cadre du repositionnement des marques de MP Hotels, le groupe a adopté un code ESG (environnement, social et gouvernance) qui ancre les valeurs sociales et établit des directives respectueuses de l’environnement. Sabine Dorn-Aglagul souligne: «Nos propriétés sont situées en Espagne, en Égypte, en Turquie, en Grèce, en Italie, à Malte, en Croatie et au Maroc. Avec toutes ces cultures différentes, il est d’autant plus important d’établir des normes communes afin de pouvoir garantir à tous nos employés un lieu de travail sûr à tous égards, sans exception. Cela crée à son tour la base de concepts de durabilité individuels dans les différents hôtels, que les employés soutiennent avec passion.»

Elle souligne que le concept dépasse le domaine de l’hébergement: «En effet, il ne s’agit pas seulement de grandes questions d’hospitalité comme la réduction des déchets plastiques, la diminution des déchets alimentaires, la réduction de la consommation d’eau et d’énergie ou la propreté des côtes. Ce sont souvent les petits projets qui illustrent que la durabilité nous traverse. On peut mentionner la direction de l’hôtel de Makadi Bay en Égypte, qui fait pousser ses propres plantes pour le restaurant dans un potager dans le désert. Ou la mission «Planter un arbre» en Croatie. Il y a aussi l’équipe de Marmaris, en Turquie, qui recycle du bois flotté au cours de la rénovation et l’intègre dans le nouveau design des chambres, pour ne citer que quelques projets. Nos hôtes apprécient également cet engagement. Nous sommes donc d’autant plus heureux que tous nos efforts soient désormais appréciés sur la scène internationale avec Travelife.»

Le processus, lancé en avril dernier, devrait s’achever d’ici septembre prochain. «Grâce à ce certificat, les clients qui choisissent l’une de nos marques seront assurés que l’établissement choisi fait une utilisation prudente des ressources naturelles, assume la responsabilité d’un budget à faibles émissions et travaille en étroite collaboration avec la population locale.» L’obtention de la certification dépend de l’audit sur la base d’un catalogue d’exigences comprenant 163 critères comprenant l’évaluation de la manière dont les hébergements minimisent leur impact sur l’environnement, le respect des directives relatives au bien-être des animaux et le traitement équitable des employés.

La démarche de certification par Travelife s’inscrit dans la volonté du groupe FTI de se développer dans le segment du tourisme durable.

(TI)